La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

NOUS REJOINDRE : 819-523-2303

Cliquez sur ce lien et venez nous voir sur notre page Facebook !

PÂQUES ET SES LYS



Intoxication aux lys de Pâques, une grande majestueuse meurtrière

Le printemps ouvre tranquillement ses portes.  Vient le temps de décorer la maison pour Pâques et penser à nos plantations extérieures…  Peu de propriétaires de chats sont informés sur les dangers incroyables que peut entraîner la présence de lys dans la maison ou sur le terrain.

Une fleur, plusieurs toxicités

En effet, le lys est une plante extrêmement toxique pour les chats. N’importe quelle partie de la plante est toxique – la fleur, les feuilles, les tiges…  Même une très faible quantité de lys est suffisante pour créer des dommages irréversibles.  Ainsi, même un chat qui ne fait que lécher le pollen sur son poil peut être intoxiqué.

Voici quelques photos de lys afin de reconnaître ce qu’est un lys et quelles variétés sont toxiques pour les chats. Parmi les plus fréquentes, notons les lys de Pâques, composant la majorité des bouquets de printemps, et les Hémérocalles, si courantes dans nos aménagements paysagers. Avec toutes les hybridations, on en dénote multitudes de variétés, les rendant parfois difficiles à identifier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Symptômes

Les premiers signes débutent en seulement quelques heures après l’ingestion du lys.  Les voici

  • Vomissements
  • Perte d’appétit
  • Amorphe
  • Tremblements
  • Début de maladie rénale (1 à 3 jours après) : augmentation de la soif, déshydratation, abattement
  • Peut présenter de la douleur au niveau de l'abdomen
  • Perte de production d'urine
  • Mort entre 3 à 5 jours

Traitement

Si vous voyez que votre chat a joué avec du lys ou que vous trouvez une plante dans ses vomissements, amenez-le rapidement chez votre vétérinaire.  Le pronostic est excellent si le diagnostic est posé tôt et que des traitements agressifs sont commencés avant la perte de fonction rénale.  Si l’ingestion vient de se produire, on pourra faire vomir le chat pour vider son estomac.  On lui administrera également du charbon activé. Cette substance a la propriété de lier les toxines encore présentes dans l’intestin, donc d’arrêter leur absorption.  On débutera également une fluidothérapie par voie intraveineuse agressive pour éliminer les toxines du lys ainsi qu’assister et protéger les reins.

 

Souvent, bien des propriétaires ne savent pas que le lys est toxique ou ne savent pas comment reconnaître la plante, ce qui retarde le diagnostic.  Lorsque l’animal est en stade anurique (absence de production d’urine), il est beaucoup plus difficile de les sauver et le chat présente souvent des dommages rénaux permanents. La fluidothérapie du départ sera poursuivie pour un minimum de 48 heures pouvant aller jusqu’à 7 jours si le chat présente des dommages rénaux.  On effectuera des bilans sanguins quotidiens durant le traitement et après le sevrage des fluides afin de suivre la fonction rénale de près.

Alors amoureux des chats – la meilleure tactique demeure la prévention!  Jetez vos jolis lys à la poubelle ou donnez-les à des amis sans félins dans la maison.  Vous vous éviterez bien des inquiétudes!