La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

PUCES


La puce est un parasite externe qui est souvent rencontrée chez nos animaux domestiques. Elle est visible à l'oeil nu, est dépourvue d'ailes, mais possède des pattes lui permettant de faire des sauts allant jusqu'à 20 cm de haut. Son nom scientifique est Cténocephalides felis ou appelée ''puce de chat'', mais c'est la même qui infecte l'homme, le chien, le chat et plusieurs autres espèces (une cinquantaine !). La puce se nourrit du sang de l'animal qu'elle infecte et chez certains animaux elles causeront de l'anémie lorsqu'elles s'y retrouvent en grand nombre. La puce peut également transmettre des parasites intestinaux ou causer des problèmes de peau.

CYCLE DÉVELOPPEMENT

La puce adulte est le seul stade qui peut infecter. Cette dernière peut se nourrir quelquefois par jour. La puce pourra pondre une vingtaine d’œufs par jour pendant une période d'environ 3 semaines (durée de vie moyenne). Ainsi pour une puce aperçue sur l'animal, une centaine pourront être retrouvées dans l'environnement.

 

Heureusement, même si la durée de vie peut aller jusqu'à 21 jours, celle-ci dépend de plusieurs éléments dont la température et l'humidité. Aucun stade de la puce ne peut survivre plus de 3 ou 4 jours à une température extérieure inférieure à 0 degré celsius. Étant donné que les larves et les pupes sont tuées à une température supérieure à 35 ºC, il est souvent recommandé mettre les vêtements et draps lavés dans la sécheuse.

Les oeufs tombent alors de l'animal et se retrouvent dans l'environnement (maison, terrain, coussin). Ces derniers libèrent alors des larves qui se cachent dans l'obscurité (tapis, craques de plancher). Les larves survivent en se nourrissant de squames, matières organiques et d'excréments de puces. Elles se fabriquent un cocon et se changent en pupe.


La pupe ou le cocon peut survivre plusieurs semaines ou mois dans l'environnement. C'est un facteur mécanique, une élévation de la température ou un dégagement de gaz carbonique qui influe son éclosion en adulte. Par exemple, un animal qui frôle un cocon est un exemple de déclencheur. La puce devra alors se trouver un hôte et se nourrir pour se reproduire par la suite. La puce peut très bien survivre dans un environnement ne comportant pas d'animaux étant donné qu'elle peut se nourrir sur l'homme (même si son taux de fécondité est grandement diminué).

 

SYMPTÔMES

Certains animaux n'ont simplement aucune réaction à la présence des puces sur leur peau, mais chez d'autres la puce entraine une forte réaction allergique dû à la présence de substances allergènes dans la salive. Les puces se logent souvent au niveau de l'arrière train, les cuisses ou sur l'abdomen. C'est pourquoi les colliers anti-puces ne sont pas efficace à 100%. Dans les cas où l'animal souffre de dermatite allergique à la salive de puces (DAPP), les démangeaisons sont intenses et l'animal peut s'infliger de bonnes lésions au niveau des fesses à force de se mordiller. Chez le chat, les lésions peuvent se retrouver également sur le dos, la tête et le cou.

La puce peut également transmettre un vers intestinal, Dipylidium caninum chez les chiens et les chats. Il fait partie de la catégorie des vers plats (taenia). Ce sont des vers intestinaux formés d'une grande quantité de segments ressemblants à des grains de riz. On retrouve habituellement ces segments au niveau des selles ou collés dans le poil près de l'anus. La meilleure façon d'éviter ce type de vers plats est de prévenir mensuellement les puces.

Chez l'homme, les puces atteignent d'avantage les chevilles et les jambes. Il arrive souvent que lors de déménagement dans un nouveau logement, des pupes se réveillent dues aux vibrations et infectent à nouveau la nouvelle famille. Même si les nouveaux arrivants n'ont pas d'animaux, les puces se nourriront sur les humains et causeront des papules et des démangeaisons chez ceux qui y sont allergiques.

DIAGNOSTIC


Vous pouvez vous même faire le test pour voir si votre animal a des puces. Les puces sont très rapides, il est rare d'en voir en vie. Par contre, il est facile de trouver ses excréments dans le fond du poil. Cela ressemble à de petites virgules noires. Vous n'avez qu'à mettre une feuille blanches sous votre animal, frotter ses fesses, cuisses et son ventre. Par la suite, humectez les points noirs d'eau et celles-ci laisseront des traces rouges sur la feuille (étant donné que les puces se nourrissent de sang, leurs excréments en contiennent).

TRAITEMENT

Il n'est pas nécessaire de traitement l'environnement lorsque l'animal infecté s'y trouve encore. Vous pouvez par contre passez l'aspirateur et jetez le sac par la suite. C'est en traitant l'animal avec des produits adulticides chez votre vétérinaire, les appliquez pendant au moins 3 mois consécutifs que ce dernier ''traitera ainsi son environnement''. En effet, en le protégeant pendant 3 mois, les puces qui écloront et qui iront se nourrir sur lui, mourront automatiquement. Informez-vous auprès de votre clinique pour connaître le meilleur traitement adapté à votre animal et son style de vie.