La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 PARASITES

Il est important de faire la prévention des parasites externes et internes durant la période estivale (de juin à novembre). Les animaux peuvent s'infecter dans leur environnement extérieur (cours, marcher dans la rue, se promener dans le bois) ou en  contact  avec un animal infecté.

VERS INTESTINAUX

Les vers intestinaux sont souvent une menace invisible pour votre animal et votre famille. Les chatons et les chiots sont souvent infectés par des vers tôt dans leur vie en buvant du lait maternel contaminé. Ainsi, un traitement préventif est recommandé chez tous les jeunes animaux jusqu'à l'âge de 6 mois lorsque leur système immunitaire devient plus efficace pour se défendre.

Les animaux adultes continuent d'être exposés aux vers et d'être infectés en ingérant des œufs ayant été excrétés dans les selles d'autres animaux ou lorsqu'il mangent de petits rongeurs (chats chasseurs). La période la plus à risque est du mois de juin au mois de novembre inclusivement. Les chiens et les chats peuvent également se contaminer en reniflant des selles contaminées lors d'une promenade (gazon, forêt, parc à chiens), en se couchant, en se roulant sur un sol souillé de selles, en entrant en contact avec un animal contaminé, en ingèrant de l'herbe, du sable ou de la terre contaminée, ou en chassant des proies ou voyageant dans une région contaminée.

La majorité des animaux ayant des parasites intestinaux auront de belles selles. Souvent les vers adultes restent dans les intestins, s'y nourrissent et pondent des oeufs. Une analyse de selles peut être faite sur des selles fraîches afin d'identifier les indésirables qui infectent votre compagnon. Ce n'est pas les vers que nous recherchons mais les œufs qu'ils pondent. Par la suite, le vétérinaire prescrira un vermifuge adéquat selon les résultats de l'analyse. Par contre, même si aucun œuf n'est observé, cela n'assure pas l'absence de parasite, cela veut seulement dire que les vers n'étaient pas en train de pondre d'oeufs et qu'aucun ne se retrouve dans l'échantillon de selles analysé. Ainsi, un traitement préventif pourra être administré.


MITES D'OREILLES

Les mites d'oreilles sont des parasites externes de l'oreille non visibles à l’œil nu. Elles se retrouvent le plus souvent chez les chats ayant des contacts avec d'autres félins contaminés et très rarement chez le chien. Ces parasites causent de l'irritation et de l'inconfort importants tout en étant très contagieux. 

Elles peuvent également entraîner un othématome (hématome de l'oreille) chez l'animal qui ne cesse de se gratter jour après jour. C'est une condition soignable, mais qui est inconfortable pour lui.

MITES DE PEAU / PARASITES EXTERNES

Il existe plusieurs mites de peau. Certaines sont contagieuses entre les congénères (cheylettiella, gale sarcoptique, poux) et d'autres ne le sont pas (démodex). De plus, certains parasites peuvent être transmis aux humains (zoonose).

La cheylettiellose est une mite de peau qui ressemble à des pellicules blanches qui bougent (aspect de farine). Elles sont contagieuses entre animaux et l'humain peut également en souffrir (démangeaisons, petits boutons).

Les poux ne sont pas contagieux pour les humains, mais le sont beaucoup entre chiens. En fait, on dit que les poux sont spécifiques d'espèce, chaque espèce a son propre poux et ils ne sont pas contagieux pour les autres espèces. Ces parasites sont visibles à l'oeil nu et se tiennent à la base du poil. Ils causent des démangeaisons.

La gale sarcotique est un parasite qui affecte également les animaux et ces derniers peuvent nous le transmettre (zoonose).

Le démodex est un parasite qui est retrouvé naturellement chez tous les animaux tels que les chiens qui en sont des porteurs sains. Mais chez certains animaux, le parasite croit et se développe en nombre important causant des pertes de poil par endroit et des démangeaisons. Si l'animal n'a que 3 ou 4 lésions, celles-ci peuvent se résorber toutes seules. C'est la démodécie localisée, tandis que dans certains cas, la démodécie devient généralisée et l'animal devra recevoir un traitement pour contrôler la croissance du démodex. Dans les situations où l'animal a du démodex généralisé, une surinfection bactérienne peut survenir et devra être contrôlée avec des antibiotiques.

 

RISQUES POUR LES HUMAINS

 

Certains parasites intestinaux peuvent se transmettre aux humains (surtout chez les enfants et les personnes immuno-supprimées) et occasionner de graves problèmes de santé. S’ils sont ingérés, les oeufs peuvent éclore dans le système digestif et les larves peuvent migrer aux yeux ou au cerveau entraînant de graves conséquences.

Les puces peuvent également se nourrir sur les humains et certains peuvent développer des réactions allergiques aux piqûres de puces.

Certaines mites de peau peuvent infecter l'humain. L'idéal est de traiter tous les animaux de la maison, l'environnement et de consulter votre médecin si vous en souffrez beaucoup.


PRÉVENTION

Prévoyez un examen de votre animal annuellement par un vétérinaire et apportez des selles pour une analyse. De plus, prenez le temps de discuter avec lui des besoins de votre animal et votre famille pour lui offrir la meilleure protection possible.