La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

ANTIBIORÉSISTANCE

 

 

 

DÉFINITION

L'antibiorésistance est un phénomène naturel de défense des bactéries vis-à-vis un antibiotique. En d'autres mots, il s'agit d'un phénomène durant lequel une bactérie devient résistante à un antibiotique. Ainsi certaines bactéries auparavant sensibles, deviendront résistantes avec le temps à un antiobiotique et elles ne seront plus détruites. Cette résistance peut même se transmettre génétiquement entre des générations mère-fille de bactéries ou se transmettre entre des familles différentes de bactéries. De plus, cette transmission de résistance peut même s'effectuer d'une espèce à l'autre (du chien à l'humain par exemple).

Le développement de la résistance aux antibiotiques est devenu une préoccupation majeure en termes de santé humaine et animale, car il réduit les possibilités de traitement en cas d’infection. Certaines familles d’antibiotiques ne sont plus efficaces contre certaines espèces bactériennes. Il s’agit donc d’un problème réel et important dont tout le monde doit se préoccuper (autant les professionnels de la santé que les éleveurs, les refuges, les animaleries et la population en générale).

 

COMMENT APPARAIT-ELLE ?

L'antibiorésistance apparait de deux manières, soit naturellement ou de façon acquise.

1- Naturelle : Certaines bactéries possèdent naturellement des mécanismes les rendant résistantes à certaines familles d’antibiotiques. Effectivement, chaque antibiotique a un mécanisme d’action différent et un spectre d’action différent (efficacité contre certaines f
amilles de bactéries en particulier). Par exemple, certains antibiotiques agissent sur les parois des bactéries et certaines bactéries n'en possèdent pas. Donc naturellement l'antibiotique ne sera pas efficace sur ce type de bactérie. De plus, certaines combinaisons d’antibiotiques peuvent être gagnantes, alors que d’autres peuvent s’avérer néfastes. Pour toutes ces raisons, il est primordial de ne pas administrer d’antibiotiques à un animal sans l’avis d’un vétérinaire !

 

2- Acquise : Certaines bactéries auparavant sensibles à un antibiotique donné peuvent devenir résistantes à ce même antibiotique par de multiples mécanismes (mutation de gènes, acquision de gène de résistance en provenance d’une autre bactérie, etc). Cela pose évidemment problème puisque le traitement de ces bactéries devient donc plus difficile. De plus, cette antibiorésistance peut être transmises à d’autres bactéries, posant alors un problème encore plus sérieux.

Plusieurs mauvaises utilisations des antibiotiques prédisposent au développement d’antibiorésistance acquise  :
- Mauvais choix d’antibiotiques pour l’infection traitée (d’où l’importance de s’adresser à un vétérinaire avant d’administrer quelques antibiotiques que ce soit à votre animal).
- Utilisation d’antibiotiques alors qu’il n’y a pas d’infection bactérienne à traiter.
- Doses inadéquates (trop faibles) d’antibiotiques pour l’infection traitée (permettant aux bactéries de s’habituer à l’antibiotique sans être détruites) – attention, de trop grandes doses peuvent cependant s’avérer néfastes pour la santé !
- Durée de traitement inadéquat (trop court) pour l’infection traitée (permettant aux bactéries de s’habituer à l’antibiotique sans que l’infection soit complètement résolue).
- Durée de traitement inadéquat (trop long) pour l’infection traitée (permettant à d’autres bactéries du corps, bonnes ou mauvaises, de s’habituer à l’antibiotique).

 

CONSÉQUENCES

L'apparition de l'antibiorésistance est un phénomène de plus en plus présent dans le domaine vétérinaire et humain. Lorsque certaines bactéries deviennent résistantes à certains antibiotiques, il reste de moins en moins d'options de traitement et l'invention de nouveaux antibiotiques est de plus en plus difficile. De plus, ces bactéries résistantes peuvent se transmettre d'une espèce à l'autre, compromettant la santé de tous (humains et animaux) ou leurs résistances peuvent peut se propager dans l'environnement et être à l'origine de résistances croisées à d'autres antibiotiques. Finalement, un autre phénomène inquiétant et de plus en plus fréquent est un multirésistance : c'est-à-dire qu'une bactérie peut devenir résistante à plus de 3 familles d'antibiotiques différentes et son traitement devient alors très complexe !

SOLUTION

Pour éviter l'antibiorésistance, certaines règles sont à suivre...
- Suivre à la lettre la prescription que votre médecin vous donne ou votre vétérinaire prescrit à votre animal (nombre de comprimé, fréquence, durée). Il est important de traiter jusqu'à la fin de la durée du traitement, même si l'infection semble guérie.

- Il se peut que votre vétérinaire vous recommande une culture bactérienne : c'est un prélèvement des bactéries causant l'infection, qui seront mises en culture et un antibiogramme sera fait sur ces bactéries pour vérifier si ces dernières ne sont pas résistantes à certains antibiotiques. 

- L'hygiène est un aspect important : nettoyez vous régulièrement les mains.